Qu'est ce qu'un plan de financement ?

Illustration macomptabilite

Un plan de financement permet d'évaluer les besoins financiers au moment de la création d'une entreprise ou pour tout autre démarrage de projet. Il s'agit d'un document qui consigne non seulement les besoins, mais aussi les ressources dont dispose  la société avant d'entreprendre un investissement ou de se lancer dans un projet d'envergure. Il s'agit d'un outil clé pour établir le budget prévisionnel et gérer sa trésorerie. Ce document financier est particulièrement observé par les éventuels investisseurs ou acheteurs. 

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Faites jusqu’à 30% d'économies, Comparez des devis gratuits.
100% gratuit & Sans engagement

La composition du plan de financement 

Le plan initial 

Tout entrepreneur doit au moment de la création de son activité présenté un plan de financement. Il s'agit d'un élément clef du business plan. Il est par ailleurs indispensable si l'on souhaite obtenir un crédit bancaire auprès de tout établissement,  pour lancer son activité. Ce document financier prend généralement la forme d'un tableau prévisionnel. Composé de deux colonnes, il répertorie d'un côté les emplois de l'entreprise, c'est-à-dire les investissements, la nécessité en fond de roulement  et de l'autre, les ressources financières dont l'entreprise dispose. 

Chaque montant doit être consigné dans ce document. On distingue généralement,  les besoins dits permanents qui réfèrent aux biens durables de l'entreprise  (véhicule, matériel, fonds de commerce) et ceux qui sont qualifiés de courants  qui correspondent aux dépenses liées à l'exploitation de la firme. 

En ce qui concerne les ressources financières, elles peuvent provenir de diverses sources :

  • actionnaires
  •  crédits
  • subventions
  •  capacité initiale d'autofinancement (CAF)

Le plan prévisionnel 

 Une fois que l'entreprise est lancée, ce tableau doit continuer d'être actualisé de façon régulière. Ce document essentiel à la bonne gestion de toute société. L'objectif est d'anticiper sur les éventuels besoins et d'estimer le capital disponible de celle-ci. Pour établir ce budget de financement prévisionnel, il faut généralement s'appuyer sur les chiffres du dernier exercice comptable clôturé. 

Il est nécessaire de comptabiliser d'un côté les dividendes qu'il faut verser aux actionnaires, le besoin en fonds de roulement , les éventuels remboursements de crédits et les immobilisations.  

Il s'agit des biens durables qu'une entreprise  conservera pendant une durée minimum d'un an. Il existe trois catégories d'immobilisations:

  • les immobilisations incorporelles qui correspondent aux frais d'établissement, aux frais de recherches et développement, ou encore aux dépenses en publicité, le fonds de commerce ou encore les brevets 
  • les immobilisations corporelles qui représentent le matériel, les outils, les machines encore les véhicules possédés 
  • les immobilisations financières sont les dépôts de garantie et  les cautions versées au titre d'un bail locatif

De l'autre côté de ce tableau, il faudra définir la capacité d'autofinancement de la société. Celui-ci permet de garantir de tout projet en anticipant sur les futures dépenses. Il s'agit un outil primordial pour mesurer de nombreuses notions clefs de la comptabilité d'une firme comme par exemple sa trésorerie. D'autre part, il permet aux éventuels investisseurs et acheteurs d'avoir une visibilité sur la viabilité de la société. 

L'adéquation entre les différentes données permettra de juger de la capacité qu'elle a de financer son cycle d'exploitation sur une période donnée. 

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Comparez les prix des cabinets d'expertise comptable.
100% gratuit & Sans engagement