Qu'est ce que la capacité d'autofinancement ?

Illustration macomptabilite

La capacité d'autofinancement d'une entreprise (CAF)  est un terme qui désigne les ressources produites par celle-ci uniquement par les biais de ses activités. Une fois chiffrée, elle détermine la capacité de la société à assurer son financement comme des investissements sans autre rentrée d'argent ( crédit par exemple). Elle permet d'établir la somme du bénéfice comptable net avec les charges  non décaissées.

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Faites jusqu’à 30% d'économies, Comparez des devis gratuits.
100% gratuit & Sans engagement

Les caractéristiques de la capacité d'autofinancement

Toute entreprise se doit de connaître sa capacité d'autofinancement pour mener à bien son activité. Il s'agit d'un ratio clef pour connaitre avec exactitude le flux de trésorerie potentiellement disponible. Il ne faut pas confondre capacité autofinancement et le flux de trésorerie (cashflow). En effet, la CAF , contrairement au flux de trésorerie, ne prend pas en compte les décaissements et les encaissements en attente. 

Ces ressources internes qui proviennent uniquement de l'activité propre de l'entreprise  permettront de financer des éléments clefs comme:

  • accroître le fond de roulement et la trésorerie
  • le versement de dividendes aux associés
  • le règlement des factures aux fournisseurs 
  • le remboursement des échéances de prêt
  • les investissements nécessaire augmenter les performances

Il est très avantageux pour une firme d'avoir une bonne capacité d'autofinancement car elle sera un critère non négligeable pour les établissements prêteurs au moment de l'octroi d'un emprunt. 

Économisez jusqu’à 30%Besoin d'un Expert Comptable ?
Faites jouer la concurrence !

Comment calculer sa CAF? 

Pour définir la valeur de ce ratio,deux méthodes de calcul peuvent être utilisées. 

Il est possible de s'appuyer sur le résultat net qui représente la différence entre les produits et les charges . Dans ce cas, la formule est la suivante: 

résultat (exercice) + charges calculées - produits calculés + valeur comptable des éléments d'actifs créés - produit de cession des éléments d'actifs cédés. 

Plus en détails, les charges et les produits calculés correspondent aux amortissements, aux dotations et  aux provisions.  Par valeur comptable des éléments d'actifs crées,  il faut comprendre les diverses cession d'immobilisations, tandis que le produit cession est un terme qui désigne le prix de la cession. 

Autre possibilité: calculer cette valeur à partir de l'excédent brut d'exploitation (EBE) qui correspond à la rentabilité provenant uniquement du cycle d'exploitation de l'entreprise. On appliquera alors cette formule  :

excédent brut + produits encaissés - les charges décaissables 

Les produits et les charges décaissés sont les entrées et les sorties de trésorerie qui ne sont pas prises en compte dans le calcul de l'EBE,  c'est à dire les produits financiers, les transactions liées à la gestion , les éventuelles amendes ou pénalités. 

Il sera ainsi aisé de déterminer les ressources de l'entreprise sur une période donnée.  Avoir une capacité autofinancement positive permettra à une entreprise d'être plus libre vis à vis des établissements prêteurs et pourra avoir une plus grande marge de manœuvre. D'autre part, la CAF est un indicateur auquel les futurs investisseurs sont généralement très attentifs avant de se lancer . 

Dans le cas où la capacité de d'autofinancement sera négative on parlera alors d'incapacité de financement du cycle d'activité et de productivité de la firme. 

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Comparez les prix des cabinets d'expertise comptable.
100% gratuit & Sans engagement