Etablissement du compte de résultat

Lecture 4 min.
Illustration macomptabilite

Le compte de résultat fait partie des états financiers. Ces derniers doivent être élaborés au moins une fois par an afin de répondre à l'obligation d'établissement des comptes annuels.  Il est présenté lors de l’assemblée générale d’approbation des comptes et synthétise l’ensemble des charges et produits constituant le résultat (bénéfice ou perte) sur un exercice comptable. Bien plus qu'un simple état synthétique, il permet d'analyser les différentes sources créatrices de valeur dans une entreprise.

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Faites jusqu’à 30% d'économies, Comparez des devis gratuits.
Comparez maintenant

Composition du compte de résultat 

Il n'existe pas de format imposé par les impôts. 

Par convention, les professionnels de la comptabilité divisent le compte de résultat en quatre sous parties afin de mettre en évidence les différentes sources de création ou de destruction de valeur pour un exercice donné.

Le résultat opérationnel (aussi appelé "Résultat d'exploitation") : Il représente la performance de l’activité  courante de l'activité.  Il regroupe les produits d'exploitation (chiffre d’affaires) et les charges d'exploitation (achats de matières premières et de marchandises, charges de personnel, charges externes...).

Le résultat financier : Il représente la différence entre les produits financiers et les charges financières (intérêts des emprunts, agios bancaires…). Il traduit les conséquences de la politique de financement et d’investissement de la direction.

Le résultat courant avant impôt : C'est la somme du résultat opérationnel et financier.

Le résultat exceptionnel : Il prend naissance dans les opérations non courantes de l’exercice écoulé. Il est généralement peu significatif pour évaluer la performance de l’entreprise. Il comprend notamment les opérations liées aux exercices précédents (abandons de créance, régularisations...).

La somme de ces résultats donne un bénéfice ou une perte comptable qui servira de base au calcul du résultat fiscal et de l’impôt sur les sociétés. 

Le résultat de l'exercice est alors reporté dans le bilan, et il permet de déterminer les sommes distribuables (en dividendes, ou en mise en réserve). 

Remarque : attention à ne pas confondre avec le compte de résultat présent dans la liasse fiscale, qui lui répond à un formalisme imposé par l'administration fiscale.

Économisez jusqu’à 30%Besoin d'un Expert Comptable ?
Faites jouer la concurrence !
Comparez mes devis

Qui doit établir un compte de résultat ? 

Toutes les personnes physiques ou morales (sociétés) ayant la qualité de commerçant sont tenues de présenter des comptes annuels (compte de résultat, bilan et l’annexe comptable).

Sont dispensés du dépôt des comptes annuels, les entrepreneurs individuels dépendant du régime de la microentreprise et les Sociétés Civiles Immobilières.

Un compte de résultat simplifié est prévu pour les entreprises qui ne dépassent pas deux des trois seuils suivants :

  • Total bilan inférieur ou égal à 4 000 000 d’euros.
  • Total chiffre d’affaires inférieur ou égal à 8 000 000 d’euros.
  • Total salarié inférieur ou égal à 50.

Le compte de résultat doit être établi en France selon des règles très strictes du Plan comptable général (PCG). 

Si l'entreprise ne dispose pas des compétences adéquates en interne pour réaliser elle-même son compte de résultat, il lui est fortement conseillé de faire appel à un expert-comptable afin d'éviter tout risque de redressement fiscal.

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Comparez les prix des cabinets d'expertise comptable.
Comparez maintenant

À quoi sert-il ?

Bien entendu, le résultat final d'une année est important, mais il ne peut pas à lui seul retranscrire les performances économiques d'une société. En effet, un résultat exceptionnel peut bien souvent venir embellir une situation économique délicate, ou inversement. En analysant le compte de résultat, le lecteur des comptes sociaux sera ainsi dans la possibilité de se forger une meilleure opinion quant à la création de valeur produite par la société.

Le compte de résultat permet d'optimiser le pilotage de l’entreprise en servant de base pour calculer différents ratios parmi lesquels : 

  • Le seuil de rentabilité : Il représente le niveau de chiffre d’affaires à atteindre pour que l’entreprise couvre l'ensemble de ses charges fixes compte tenu des marges qu'elle réussit à dégager.
  • Le point mort : Il s'agit du jour de l'année à partir duquel l'entreprise réalise des bénéfices. Jusqu'à cette date, elle travaille donc à couvrir ses charges fixes.
  • La CAF (capacité d’autofinancement) : Elle indique les flux de trésoreries dégagés sur l’exercice, dans le but notamment d’investir, de régler ses dettes ou verser des dividendes.
  • Les SIG (Solde intermédiaire de gestion) : Ils décomposent le résultat de l’entreprise en indicateurs clés afin de pouvoir analyser les différentes composantes de ce dernier dans le but d’améliorer la gestion de l’entreprise et de mieux maîtriser ses charges.

Il existe de nombreux autres ratios permettant de connaître précisément la situation de l’entreprise basés sur le compte de résultat : votre expert-comptable peut les identifier lors de l'entretien de fin d'année.

À qui est-il destiné ?

Au chef d'entreprise : grâce à son analyse, le compte de résultat permet de comprendre les composantes de création de valeur dans l'entreprise. Il permet ainsi au dirigeant de prendre les mesures nécessaires pour améliorer la rentabilité de sa société.

Aux investisseurs financiers : avant l’acceptation d’une demande de financement, ils analysent grâce à cet état la solvabilité de l’entreprise au regard de ses résultats et ratios.

Aux actionnaires et associés : sous réserve de respecter les règles relatives au délit d'initier, le compte de résultat leur permet d'anticiper par exemple le cours des actions qu'ils détiennent. Cet état permet aussi à ces derniers de connaître la performance de l'activité et de la gestion menées par la gérance.

Un repreneur : Afin de se forger une idée sur la valeur de l'entreprise qu'il souhaite acquérir, un futur repreneur demande souvent un compte de résultat. 

En cas de doute sur un projet d'investissement, sollicitez l'aide d'un expert-comptable afin qu'il vous accompagne dans la lecture de cet état financier. Il sera aussi votre interlocuteur principal si vous devez établir ce document.

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Comparez les prix des cabinets d'expertise comptable.
Comparez maintenant