Qu'est ce qu'un compte courant associés ?

Illustration macomptabilite

Rapide à mettre en place et simple d'utilisation, le compte courant d'associé permet aux associés qui le souhaitent d'aider financièrement leur entreprise. Il diffère des apports en capital, car les fonds sont remboursables à tout moment, et peuvent donner lieu à des intérêts pour l'associé prêteur. Il n'est pas non plus nécessaire de modifier les statuts de la structure. En quoi consiste précisément un compte courant associé ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Voici quelques lignes pour mieux comprendre.

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Faites jusqu’à 30% d'économies, Comparez des devis gratuits.
100% gratuit & Sans engagement

Quand les associés financent leur entreprise

D'une manière générale, dans le domaine bancaire, le compte courant s'oppose au compte épargne. Il s'agit d'un compte qui permet toutes les opérations de débit et de crédit, et ce au quotidien. Il est donc d'usage courant et n'est généralement pas utilisé afin de mettre de l'argent de côté ou de faire fructifier quelques euros. Il est utilisé à titre personnel comme professionnel.

En entreprise, il est également d'usage de recourir au compte courant dit associés. Il s'agit d'une convention de compte courant par laquelle un ou plusieurs associes d'une même société mettent des fonds à la disposition de la structure on parle alors d'apports en compte courant. C'est une méthode rapide et facile pour la structure de disposer de liquidités supplémentaires. 

Attention toutefois, ce type de comptes ne tolèrent pas les découverts dans les SARL, SA et SAS. S'ils sont autorisés dans les SC et les SNC, ils sont toutefois strictement encadrés.

Économisez jusqu’à 30%Besoin d'un Expert Comptable ?
Faites jouer la concurrence !

Quelle est l'origine des fonds des comptes courants associés

Cette avance de trésorerie peut avoir plusieurs sources. Il peut s'agir de fonds propres directement versés sur le compte par l'associé ou de sommes initialement dues aux associés, mais qui sont laissées à la disposition de la structure : rémunérations, dividendes ... Dans certains cas, ce type d'apports permet à l'associé, s'il est une personne physique, de percevoir des intérêts imposables en tant que revenus de capitaux mobiliers. Cela dépend notamment du taux de rémunération du compte.

Attention toutefois, tout le monde n'a pas le droit d'avancer des fonds de cette manière dans une société si ceux-ci sont destinés à être utilisés rapidement. Les conditions sont les suivantes :

  • Les associés et dirigeants d'une SAS doivent détenir 5% du capital social pour y prétendre
  • Quant aux SARL et autres sociétés par actions, cette condition peut être remplacée par le fait d'être gérant, administrateur ou membre du directoire ou du conseil de surveillance

Les membres ne remplissant pas ces conditions peuvent toutefois prêter de l'argent à la société si les fonds sont bloqués (ni récupérables ni utilisables) pendant 2 ans.

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Comparez les prix des cabinets d'expertise comptable.
100% gratuit & Sans engagement

Compte courant associé : remboursement et comptabilité

Ce type d'avance apparaît dans la catégorie "passif" du bilan de la structure. L'associé peut demander à être remboursé à tout moment sauf si la convention signée stipule le contraire. Même si en pratique, la restitution anticipée des sommes est peu demandée, elle peut mettre la structure dans une situation délicate. C'est par exemple le cas si celle-ci a utilisé l'argent pour contracter un emprunt. Si le contexte l'exige, elle pourra demander un recours juridique pour obtenir un délai de paiement.

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Comparez les prix des cabinets d'expertise comptable.
100% gratuit & Sans engagement