Qu'est ce qu'une reprise d'amortissement ?

Illustration macomptabilite

En matière de comptabilité, un amortissement est un terme qui renvoie à la réparation du coût d'acquisition d'un actif sur toute sa durée d'utilisation potentielle. Les immobilisations sont amortissables, car leur coût est mesuré  sur toute la période d'emploi d'un objet. Amortir des actifs,  permet de  prendre en compte l'éventuelle perte de valeur du bien en question de par son usure ou son obsolescence. 

La reprise sur amortissement et sur provision est la différence entre les dotations réalisées durant un exercice donné et la valeur de dépréciation concrète d'une immobilisation. 

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Faites jusqu’à 30% d'économies, Comparez des devis gratuits.
100% gratuit & Sans engagement

Définition comptable de l'amortissement

Les amortissements sont le moyen comptable de répartir  les chargées à l'acquisition d'une immobilisation sur toute sa durée d'utilisation. Ils correspondant à la perte de valeur de celle-ci suite à différents facteurs comme: 

  • l'usure physique du bien
  • l'obsolescence de l'actif en question liée à une évolution des techniques ou des technologies 
  • le temps 

Parmi celles susceptibles d'être amorties, on peut citer:

  • les immobilisations corporelles comme les constructions, les aménagements, le matériel et les outils industriels, le mobilier ainsi que les équipements de bureau et d'informatique
  • les immobilisations incorporelles telles que les brevets, les sites Internet ou les logiciels

En revanche, les immobilisations financières ne peuvent pas être amorties. La reprise d'amortissement permet de corriger l'éventuelle perte de valeur d'un actif entré au patrimoine de la société lors d'un exercice comptable. La durée des actifs est fixée par le plan comptable général (PCG). Elle est de cinq ans maximum pour  une immobilisation corporelle, entre 20 et 50 ans lorsqu'il s'agit de constructions durables et  entre 3 et 10 ans pour  celles qui sont incorporelles. 

Comptabiliser les amortissements d'une entreprise est une obligation à la fin de chaque exercice. Pour amortir un actif, il faudra cependant attendre sa mise en service effective. 

Économisez jusqu’à 30%Besoin d'un Expert Comptable ?
Faites jouer la concurrence !

Amortir un actif: les différentes méthodes 

Pour calculer l'amortissement, il est possible d'utiliser plusieurs méthodes distinctes:

  • la méthode linéaire:  il s'agit de ventiler de façon égalitaire le coût d'un actif et donc la perte de valeur de celui-ci sur l'ensemble de sa durée d'emploi fixée par le plan comptable. Le taux d'amortissement sera ainsi calculé en se basant sur cette durée. Chaque année sera comptabilisée comme une annuité. 
  • la méthode variable: elle consiste à déterminer le montant  à amortir en fonction du nombre d'unités d'oeuvres consommés. Les unités d'oeuvres sont des charges indirectes liés à un produit appartenant au patrimoine d'une entreprise. Pour définir la somme à amortir, il faudra prendre en compte non seulement la dépense effectuée au moment de l'acquisition de l'actif, sa consommation annuelle ainsi que la consommation sur la globalité de sa durée de vie
  • l'amortissement dégressif: dans ce cas de figure, la dotation est plus importante lors des premiers exercices comptable de mise en service du bien. Pour l'estimer, il est nécessaire de multiplier le taux d'amortissement linéaire à un coefficient fixé chaque année par décret; 
  • la méthode accélérée: elle consiste à obtenir un régime de faveur de la part de l'administration fiscale. Celui-ci sera accordé pour des investissements très précis et favorisant le développement de  l'exploitation.
Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Comparez les prix des cabinets d'expertise comptable.
100% gratuit & Sans engagement