Qu'est ce qu'une imputation comptable ?

Illustration macomptabilite

Pour tenir sa comptabilité, une  entreprise doit enregistrer et consigner toutes les opérations réalisées. Celles-ci sont catégorisées selon des critères prédéfinis par le Plan Comptable Générale. L'imputation comptable est le terme qui désigne cette technique de classification en matière de comptabilité. 

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Faites jusqu’à 30% d'économies, Comparez des devis gratuits.
100% gratuit & Sans engagement

La mise en application d'une imputation

Il s'agit du principe comptable consistant à enregistrer les écritures comptables au sein d'une catégorie d'opérations préalablement définie. Pour les connaître, il faut se référer au Plan Comptable Générale (PCG). Publié par  l'Autorité des normes comptables, il répertorie toutes règles applicables et propose une nomenclature pour classifier les transactions courantes d'une entité économique. Celles-ci doivent être inscrites dans un compte spécifique qui détient un numéro précis. Il existe huit catégories de comptes, elles-mêmes subdivisées en plusieurs sous- classes en fonction de leur nature. Toutes ces règles permettent une normalisation et une standardisation en matière de gestion des finances des sociétés françaises. 

Économisez jusqu’à 30%Besoin d'un Expert Comptable ?
Faites jouer la concurrence !

Les différentes classes de compte

Le PCG instaure  une classification très précise des classes de compte afin d'unifier les écritures et la profession:

  • Classe 1 : les comptes de capitaux qui regroupent les fonds propres, les emprunts et les dettes, les provisions pour risques et charges, les réserves de participations dues ou encore les comptes de liaison.  
  • Classe 2 : les comptes d'immobilisation. Ils font référence aux écritures des immobilisations incorporelles, corporelles et financières. Celles-ci correspondent à tous les biens durables qu'une entreprise conservera pendant plus de douze mois. 
  •  Classe 3 : les comptes de stock et d'en-cours. Ils évaluent l'état des stocks en matières premières, en fournitures, en marchandises et en emballages. Ils permettent de comptabiliser les en-cours de production  ( biens et services).
  • Classe 4 : les comptes tiers, c'est dire ceux qui concernent les clients, les fournisseurs, les salariés et les taxes dues à l'administration fiscale.  
  • Classe 5: les comptes financiers dans lesquels sont répertoriés tous les flux monétaires ( argent, chèque, coupon) , les transactions réalisées via des intermédiaires financiers. Ils englobent aussi les valeurs mobilières placées par l'entreprise
  • Classe 6: les comptes de charges, c'est-à-dire les charges d'exploitation, financières ou  exceptionnelles.
  • Classe 7: les comptes de produits qui enregistrent toutes les sommes perçues par la société au titre de la production d'un bien, de la réalisation d travaux ou de la prestation d'un service. 
  • Classe 8 : les comptes spéciaux

L'utilisation de l'imputation est une pratique courante pour la rédaction de la plupart des documents  permettant  la comptabilisation d'actif ou de passif. 

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Comparez les prix des cabinets d'expertise comptable.
100% gratuit & Sans engagement

La comptabilité: une obligation 

Tenir et publier ses comptes est une obligation légale pour toute entité économique exerçant une activité professionnelle. Ainsi, les commerçants, les artisans et les entreprises qui  relèvent du régime des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) sont obligés de se soumettre à cette pratique. Sont également concernées, les professions libérales et les sociétés appartenant au régime des bénéfices non commerciaux ( BNC). Les entreprises qui relèvent du régime des bénéfices agricoles  (BA) y sont également contraintes. 

La plupart des écritures sont consignées au sein du grand livre. 

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Comparez les prix des cabinets d'expertise comptable.
100% gratuit & Sans engagement