Qu’est-ce que l'amortissement comptable ?

Illustration macomptabilite

Équiper son entreprise en machines ou faire l'acquisition de mobilier est fréquent dans la sphère professionnelle. Mais ces achats ne sont pas anodins et ils doivent être inscrits sur la liste des immobilisations pour faire partie du patrimoine de l'entreprise. Leur valeur étant dépréciée au fil du temps, il convient de recourir aux amortissements comptables pour imputer cette perte sur les résultats annuels de l'entreprise. Comment procéder et quels sont les différents types de calcul des amortissements comptables ? Explications.

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Faites jusqu’à 30% d'économies, Comparez des devis gratuits.
100% gratuit & Sans engagement

Amortissement et immobilisation : explications comptables

Lorsqu'une entreprise fait l'acquisition d'un bien, qu'il s'agisse d'une machine, d'outils informatiques ou d'un véhicule de fonction, elle doit être consciente que celui-ci va perdre de la valeur au moment même de son acquisition. Usure, temps qui passe, modèle plus récent. Sa durée de vie est fonction du type et du montant lié à son achat. En comptabilité, l'amortissement est la méthode selon laquelle on peut affecter cette perte de valeur aux résultats annuels.

Tous les biens ne peuvent pas être amortis. Ils doivent pour ce faire répondre à certaines conditions :

  • Ils doivent être acquis pour une utilisation professionnelle et donc faire partie du patrimoine de la structure
  • Ils doivent être inscrits sur la liste des immobilisations de la structure et être de nature corporelle, c'est à dire dont la valeur peut être estimée financièrement et qui est dévaluée avec le temps
  • Ils doivent être d'une valeur supérieure à 500 euros hors taxe au moment de leur acquisition exception faite du mobilier de bureau dit bien "meublant"
Économisez jusqu’à 30%Besoin d'un Expert Comptable ?
Faites jouer la concurrence !

Différents types d'amortissements en fonction des biens et de la typologie des entreprises

  • L'amortissement comptable linéaire : il consiste à prendre en compte la valeur du bien en fonction de sa date d'acquisition par la société. Si cette acquisition survient dans le courant de l'année, alors sa valeur sera proratisée au moment du calcul du résultat de l'exercice. Pour ce calcul, il convient d'ailleurs de prendre en compte la durée, le taux et la date de début d'amortissement.
  • L'amortissement comptable dégressif ou méthode SOFTY : l'ensemble de la valeur amortissable des immobilisations est fractionnée et déduite tous les ans

On parle également d'amortissement exceptionnel - qui apparaît généralement durant une courte période allant de 1 à 2 ans - pour les biens comme les logiciels de gestion, les sites internet ou les achats liés à un effort de modernisation ou d'évolution digitale comme c'est le cas des imprimantes 3D.

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Comparez les prix des cabinets d'expertise comptable.
100% gratuit & Sans engagement

Biens amortis, pour combien de temps ?

Amortir un bien est possible sous certaines conditions et pour une période plus ou moins longue. Celle-ci est définie en fonction de la destination du bien, de son usage et de sa durabilité au sein de la société.

Ainsi, pour la plupart des entreprises, les durées prises en compte seront les suivantes :

  • Équipement informatique et logiciels : 3 ans
  • Équipement lié au transport : 4 à 5 ans
  • Mobilier de bureau, brevets, outillage et installations techniques : 5 à 10 ans
  • Aménagements : 10 à 20 ans
  • Construction : 20 à 50 ans
Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Comparez les prix des cabinets d'expertise comptable.
100% gratuit & Sans engagement