Qu’est-ce qu'un audit comptable et financier ?

Illustration macomptabilite

L'audit comptable et financier permet de certifier le bilan et le compte de résultat réalisés en fin d'exercice, il offre également conseils et recommandations lorsqu'il est effectué dans le courant de l'année. Dispensé par un auditeur légal ou un commissaire aux comptes, l'audit doit dans tous les cas être impartial, indépendant, régulier. Pour mieux comprendre l'audit comptable et financier et son rôle dans la gestion de l'entreprise, lisez ces quelques lignes.

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Faites jusqu’à 30% d'économies, Comparez des devis gratuits.
100% gratuit & Sans engagement

L'audit comptable et financier : définition et organisation

Il permet, comme son nom l'indique, d'examiner la régularité et la conformité des comptes et des finances d'une entreprise. L'audit peut être demandé par l'entreprise elle-même, il est dans ce cas contractuel ou facultatif, ou bien faire suite à une décision de justice ou répondre à la législation comme c'est le cas des audits annuels pour les sociétés par actions (SA). On parle dès lors de contrôle légal obligatoire.

Économisez jusqu’à 30%Besoin d'un Expert Comptable ?
Faites jouer la concurrence !

Objectifs des audits

  • Contrôler le bilan, le compte de résultat et les annexes comptables
  • Délivrer une certification
  • Apporter des solutions si des anomalies sont constatées

Cette mission peut être menée conjointement avec une mission d'expertise comptable. Cela est même vivement recommandé puisque l'expert accompagne la société au quotidien. L'auditeur, lui, intervient le plus souvent en fin d'année, au moment de la clôture de l'exercice, mais il peut également apporter son expertise et joue dans ce cas un rôle de conseil pour construire ou confirmer la stratégie comptable et financière de la structure.

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Comparez les prix des cabinets d'expertise comptable.
100% gratuit & Sans engagement

L'audit et le commissariat aux comptes

Dans un contexte d'audit comptable obligatoire, et selon le respect de certains seuils, les entreprises doivent mandater un commissaire pour procéder à la mission d'audit. Il peut également s'agir d'un auditeur légal. Dans tous les cas, celui-ci doit impérativement être indépendant et impartial afin de garantir la parfaite exécution de ses missions. Les entreprises répondant à au moins deux des seuils suivants sont tenues de faire appel à un commissaire ou à un auditeur : 

  • SARL et associations : 50 salariés ou plus / chiffre d'affaires annuel ≤ 3 100 000 € HT / bilan ≤ 1 550 000 €
  • SAS : 20 salariés ou plus / chiffre d'affaires annuel ≤ 2 000 000 € HT / bilan ≤ 1 000 000 €
  • Associations subventionnées à hauteur de 153 000 € ou plus par an

Les notions de contrôles internes et externes

Il est recommandé, au sein même d'une société de mettre en place des outils de vérification de la qualité des procédures, du respect des normes et des règles mises en place. Ces vérifications peuvent concerner tous les postes : finance, social, juridique, relation client.

Outre ces outils internes, les sociétés font parfois appel à des prestataires extérieurs pour contrôler la gestion et l'administration. C'est là tout le rôle des auditeurs qu'ils évoluent en cabinet ou de manière totalement indépendante.

En d'autres termes, les entreprises bien gérées qui souhaitent préparer au mieux la clôture de leur exercice, mettent en place un contrôle qualité en interne et font appel tout à la fois aux services d'un professionnel de la comptabilité et d'un auditeur légal.

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Comparez les prix des cabinets d'expertise comptable.
100% gratuit & Sans engagement