Qu'est ce qu'une provision en comptabilité ?

Illustration macomptabilite

En comptabilité, les provisions sont des charges probables dont le montant n'est pas précisé et qui permettent d'anticiper sur une dette. Elles permettent de mesurer un risque éventuellement et elles font partie du passif de l'entreprise. Les provisions comptables sont définis dans le Plan Comptable Général (PCG). Publié par l'Autorité des normes comptables, cette réglementation contient les définitions, les notions et les principes de la comptabilité de base. Les provisions y sont classifiées en fonction de leur nature. 

Celles-ci devront être évaluées et comptabilisées au moment de la réalisation du bilan comptable. Elles sont également calculées lors de la révision des comptes de l'entreprise. 

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Faites jusqu’à 30% d'économies, Comparez des devis gratuits.
100% gratuit & Sans engagement

La comptabilisation des provisions

Les provisions appartiennent au passif d'une entreprise et sont la matérialisation d'un risque. Elles indiquent une dette future que la société devra payer. C'est à ce titre qu'elles appartiennent aux décaissements réalisés. À la différence d'une dette ou d'une charge, le coût ou l'échéance d'une provision n'est pas déterminé de façon précise.  Pour les évaluer et les catégoriser, il faut se référer au PCG. . Elles appartiennent aux comptes 15 et sont subdivisées en fonction de leur nature. Les provisions sont des écritures inscrites en fin d'exercice donne lieu à la création d'une charge au sein du compte de résultat. Certaines provisions donnent droit à une déduction fiscale, à condition qu'elles soient quantifiables. Tant que le risque sera présent , la provision devra être inscrite au bilan. 

Cette notion de comptabilité est l'un des leviers principaux pour respecter le principe de prudence comme il est de rigueur en matière de comptabilité. Elle donne aussi lieu à l'ouverture de plusieurs droits facilitant l'organisation budgétaire sur le moyen terme.. 

Économisez jusqu’à 30%Besoin d'un Expert Comptable ?
Faites jouer la concurrence !

Les différentes catégories en vigueur

Elles correspondent aux risques liés à l'activité et au cycle d'exploitation d'une société. Il existe plusieurs types de provisions correspondant à des situations précises par exemple:

la garantie versée au client: lors de la vente de produits ou de services, il est possible de proposer une garantie à l'acheteur. Ainsi en cas d'anomalie ou de dysfonctionnement, c'est le commerçant qui devra remplacer l'objet en question. La probabilité de l'existence d'un défaut  justifie la création de cette réserve. 

Son montant variera en fonction des réparations, du remplacement et du coût de remise en état. Celle-ci sera prise en compte dans l'exercice comptable en cours. 

  •  la perte de change: les entreprises ayant des activités à l'internationale peuvent anticiper sur les écarts de valeurs liés au taux de change des monnaies avec lesquelles les transactions sont réalisées. Elles se prémunissent ainsi du danger d'assister  à une dévaluation d'une créance ou à l'inverse, à  l'augmentation d'une dette. 
  • les litiges : une société peut décider de passer une provision, quelle que soit sa valeur,  pour se prémunir financièrement en cas de litige devant le tribunal de commerce. Celle-ci correspondra à  l'indemnité à verser en cas de préjudice et elle pourra comprendre les frais liés au procès. 
  • les pertes sur le marché: pour pallier à l'éventualité d'une baisse sur le marché d'un produit entraînant une perte par rapport au gain envisagé, il est possible de passer une provision. 
  • celles réservées au  paiement des amendes et pénalités: dans le cas où une firme se trouve en situation d'infraction vis-à-vis de la loi, elle encourt des amendes voir des pénalités qui ne sont pas conséquence financière. L'utilisation des provisions est très fréquente dans ces cas. 
Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Comparez les prix des cabinets d'expertise comptable.
100% gratuit & Sans engagement