Qu'est ce que la méthode Lifo en gestion de stock?

Illustration macomptabilite

La gestion des stocks est primordiale en entreprise. Elle lui permet en effet d'optimiser les produits qu'elle détient, mais qui ne sont pas encore vendus. Dans ce contexte, la méthode LIFO favorise la valorisation de la sortie des stocks. Elle est très utile en logistique pour gérer les marchandises stockées par lots. Bien que respectant la méthode dite des coûts réels, cette technique est interdite en France. Coup d’œil et explications.

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Faites jusqu’à 30% d'économies, Comparez des devis gratuits.
100% gratuit & Sans engagement

La méthode du "dernier arrivé, premier sorti"

L'acronyme LIFO pour Last In, First Out en anglais est une technique utilisée notamment en gestion et en valorisation des inventaires ainsi qu'en comptabilité analytique. Elle consiste à sortir d'abord des stocks, les marchandises que nous appellerons des actifs, qui y sont entrées en dernier, et prend en considération la valeur unitaire de chaque actif.

Si l'on compare ces actifs à une pile d'assiettes, on obtient l'exemple suivant :

Le 30 novembre 2017, j'achète 11 assiettes à 5€ pièce. Deux mois plus tard, je complète ma pile avec 9 assiettes achetées en solde à 3€ pièce. J'obtiens donc une pile constituée de 20 assiettes identiques, mais ayant un coût unitaire différent : 11 assiettes à 5€ et 9 assiettes à 3€, soit un lot d'un montant total de 82€.
Si je décide de revendre ou de donner 2 assiettes selon le système LIFO, je devrais me séparer d'abord des assiettes achetées en solde, soit celles acquises le plus récemment. Dans mon registre de stock, j'indiquerais donc m'être séparé de deux assiettes à 3€. Si je choisis de revendre 15 assiettes d'un coup, mon stock ne sera plus constitué que de 5 assiettes à 5€.

Économisez jusqu’à 30%Besoin d'un Expert Comptable ?
Faites jouer la concurrence !

Avantages et inconvénients

Ce procédé offre de nombreux intérêts. Il permet avant tout de prendre en compte l'évolution des prix et des valeurs au fil du temps, comme nous l'avons vu avec les assiettes. Ceci est donc valable en cas d'inflation aussi bien que de déflation. En ce sens, il est considéré comme une technique juste qui permet notamment à une entreprise d'être moins taxée par l'administration fiscale et d'obtenir un coût de fabrication des produits détenus collant au plus près à la réalité du marché.

En revanche, ce procédé bien que couramment utilisé et reconnu aux États-Unis est strictement interdit en France. En effet, le référentiel de normes comptables en vigueur pour les sociétés européennes nommées IFRS (international Financial Reporting Standards), encadre de manière très stricte les règles de comptabilisation en Europe. Il considère que cette technique favorise le truquage des bénéfices par certains gestionnaires peu scrupuleux.

En outre, appliqué de manière minutieuse, ce système a davantage tendance à dévaloriser les stocks que le contraire. En effet, en utilisant d'abord les actifs les plus récents, l'inventaire met en lumière de vieux actifs obsolètes qui ne sont jamais sortis et ne seront peut-être d'ailleurs jamais utilisés.

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Comparez les prix des cabinets d'expertise comptable.
100% gratuit & Sans engagement

Quelles sont les autres méthodes de valorisations courantes ?

Il en existe plusieurs qui peuvent être utilisées comme alternatives. La première est identifiable par le sigle FIFO. C'est la technique inverse à celle du LIFO et c'est d'ailleurs la plus couramment utilisée. On trouve également le système appelé FEFO, et celui dit du coût moyen. Tous ces procédés donnent un résultat final différent, car ils prennent en compte le cours des produits et l'évolution des prix, chacun à leur manière. Si les valeurs restaient stables dans le temps, alors ces techniques permettraient d'aboutir à la même conclusion.

Illustration
Besoin d'un Expert Comptable ?Comparez les prix des cabinets d'expertise comptable.
100% gratuit & Sans engagement